Accueil   |   Plan du site   |   Communiquez avec nous   |   English
Justice pour les jeunes SPEIJ-NB

     

Le site Web du Nouveau-Brunswick pour les jeunes et la loi
 
Justice pour les jeunes SPEIJ-NB
 
 

Contribuer à la prévention de la criminalité chez les jeunes

Appuyer les jeunes

« Si créer un criminel de toutes pièces vous intéressait, vous auriez une bonne chance de réussite si vous preniez une jeune personne d'une famille gravement perturbée, la placiez dans une série de centres d'accueil et de foyers de groupe, changiez son intervenant de première ligne sur une base régulière, la laissiez s’enfuir de la “maison” à n'importe quel âge précoce, la laissiez quitter l'école et lui permettiez de développer une dépendance à l’alcool et/ou aux drogues. Vos chances augmenteraient encore si, durant son existence solitaire et douloureuse, cette jeune personne était sexuellement, physiquement ou émotionnellement abusée. Si, lors des quelques occasions où cette jeune personne aurait pu rechercher de l'aide, vous vous étiez assuré qu'il n'y avait pas de services accessibles, que les travailleurs qu'elle a rencontrés étaient pressés par le temps et débordés par une lourde charge de travail, et que cette personne était considérée avant tout comme un problème plutôt qu’une personne perturbée, serait-il surprenant que celle-ci soit l’auteur ou la victime d’un crime? »

« Ce que les jeunes disent » Conseil national de prévention du crime, 1997

Si la description ci-dessus est une catastrophe, il n'est pas surprenant qu’un soutien aux jeunes positif puisse contribuer à prévenir la délinquance juvénile. Voici quelques points importants pour les familles, les amis, les enseignants et les collectivités afin de soutenir les jeunes dans tous les aspects de leur vie (côté affectif, nécessités élémentaires, formation, loisirs, santé, etc.). Prévenir la délinquance juvénile ne devrait pas être un casse-tête. Ces pièces s'assemblent pour créer des collectivités saines et sécuritaires!

Attachement envers une famille compatissante ou un adulte bienveillant
Aide aux familles
Soutien positif de pairs
Participation de la collectivité
Loisirs et activités bénévoles
Compétences de vie et d’emploi
Soutien de l’enseignement 
Santé, sécurité et bien-être
Messages médiatiques positifs et culture 

Attachement envers une famille compatissante ou un adulte bienveillant

Les familles sont une source vitale d'amour, de soins et de soutien pour les jeunes. Elles aident les enfants à développer des relations ainsi que leurs aptitudes personnelles. Malheureusement, certaines familles ne sont pas une source de soutien. Dans de tels cas, il est important qu'un adulte bienveillant à l'extérieur de la famille puisse établir une relation forte avec le jeune. Cela pourrait être un enseignant, un entraîneur ou un voisin. Un soutien positif de membres de la famille ou d'autres personnes peut aider un jeune à bâtir une estime de soi et à se sentir en sécurité. Ceci peut également contribuer au développement de compétences en résolution de problème critique. Lorsque des problèmes surviennent, les jeunes dans des relations de soutien sont plus susceptibles d'accéder aux services, de rechercher l'information et de parler pour se défendre ou défendre quelqu’un.

Retour en haut

Aide aux familles

Les collectivités doivent soutenir les familles. Il est difficile pour de nombreuses familles confrontées à des défis de fournir un appui ou des possibilités adéquates à leurs enfants. Elles peuvent faire face à la pauvreté, la toxicomanie, l'isolement physique, la violence familiale, un faible niveau d'alphabétisation et de numératie et avoir un accès limité au système de services sociaux, en particulier dans les zones rurales. Les collectivités peuvent répondre à ces besoins en organisant l'accès à des services spéciaux tels que des classes parentales, des programmes d'éducation de la petite enfance, des possibilités récréatives à prix abordable, des garderies accessibles, et ainsi de suite. La société doit répondre à certaines situations, comme la pauvreté, à l’échelle nationale, voire mondiale. Même à ce niveau, les collectivités ont un rôle à jouer. Elles peuvent reconnaître l’importance de soutenir leurs jeunes et de leur créer des opportunités dans la mesure du possible, afin d'améliorer leurs chances dans la vie, en particulier chez les jeunes qui vivent dans la pauvreté.

Retour en haut

Soutien positif de pairs

Les jeunes ressentent le besoin de s’intégrer et de faire partie d’un groupe de pairs. Cela les aide à se sentir membre de quelque chose et d'avoir un sentiment d'appartenance, d'amour propre et d'estime de soi. L'influence des pairs peut être positive ou négative. Pour diverses raisons, certains jeunes peuvent se sentir particulièrement poussés à faire des choses qui sont négatives à une croissance et un développement sains. Heureusement, il existe de nombreuses façons d'engager les jeunes dans des modèles positifs de pairs qui soutiennent les jeunes. Il peut s'agir de tutorat par des pairs, de clubs sociaux, d’équipes sportives, de jeunes entreprises et autres. Il est important de reconnaître la réussite des jeunes et de partager des histoires de réussite avec d'autres jeunes, les familles, les écoles et les collectivités.

Retour en haut

Participation de la collectivité

Les jeunes veulent sentir qu’ils font partie d’une collectivité. Pour que cela se produise, les collectivités doivent traiter leurs jeunes avec respect et être sensibles à leurs besoins. Les centres pour adolescents, les parcs de planche à roulettes, les arénas et les piscines ne sont que quelques moyens dont les collectivités disposent afin d’aider les jeunes à créer des liens positifs avec la collectivité. Nous devons mettre en valeur et célébrer les réalisations de nos jeunes.

Retour en haut

Loisirs et activités bénévoles

Certains jeunes sont portés vers un comportement criminel à cause de l'ennui et du manque de quelque chose de positif à faire. Les activités récréatives et les loisirs tels que le sport, la musique, les clubs, les théâtres et les centres pour adolescents servent non seulement à garder les jeunes occupés, mais ils offrent aussi aux jeunes une occasion de développer des richesses de compétences, des interactions sociales positives et des activités valorisantes. Ils peuvent faire découvrir aux jeunes des concepts tels que le travail d'équipe, la coopération, la résolution de conflits et ainsi de suite. Les activités bénévoles peuvent également enseigner aux jeunes des compétences précieuses. Les jeunes qui ne réussissent pas bien à l'école peuvent se bâtir une estime de soi et développer de la confiance lorsqu’ils excellent dans un autre domaine, comme donner un coup de main au refuge local pour animaux ou visiter des personnes âgées. Ce ne sont pas toutes les familles qui peuvent se permettre des programmes récréatifs et des loisirs. Les collectivités doivent appuyer un éventail de programmes récréatifs, de loisirs et d’activités bénévoles abordables et accessibles pour les jeunes.

Retour en haut

Compétences de vie et d’emploi

L'emploi peut être une bouée de sauvetage pour les jeunes plus âgés de15 à 24 ans. En plus de leur permettre de gagner de l’argent, l’emploi contribue à renforcer leur estime de soi, développer des compétences de vie et créer un sentiment de sécurité. Les jeunes veulent avoir l'espoir qu'il y aura des emplois et des possibilités pour eux. Ils veulent être productifs. Pour que ceci se réalise, les jeunes requièrent du soutien. Certains peuvent avoir besoin d'aide dans l'élaboration d'un CV, dans la rédaction d’une lettre de motivation ou pour apprendre à être interviewés. D'autres ont besoin d'acquérir des pratiques élémentaires afin de pouvoir interagir avec les autres dans un milieu de travail. Enfin, d’autres ont tout simplement besoin de possibilités de formation et d'emploi. 

Retour en haut

Soutien de l’enseignement

Les écoles et les parents peuvent jouer un rôle en aidant les jeunes à faire des choix éclairés quant à leur avenir. Pour une jeune personne, la formation doit être opportune et efficace. Les jeunes ont besoin de soutien pour accéder à des possibilités d'éducation et de formation adaptées à leurs besoins. Des classes d’enseignement alternatif, du tutorat par des pairs et des programmes qui soutiennent les besoins individuels sont des moyens particulièrement efficaces pour aider les jeunes à risque à acquérir des compétences importantes afin d’obtenir et de conserver un emploi.

Retour en haut

Santé, sécurité et bien-être

Un environnement sécuritaire, stable et sain encourage les jeunes à vivre d’une saine façon. Les jeunes veulent comprendre leurs problèmes de santé émotionnelle et de santé physique, et ils veulent être soutenus dans leurs efforts afin d’améliorer leur bien-être. Afin de faire face à leurs problèmes, les jeunes ont besoin d'être rassurés qu'il soit normal à l’occasion de se mettre en colère, d’être confus, frustré ou déprimé. Ils ont besoin de savoir que ces sentiments sont acceptables et qu’il y a quelqu'un qui va les appuyer, quoi qu'il arrive. En développant des compétences telles que le leadership, la communication, la résolution de conflits et les compétences de vie autonome, les jeunes sont mieux en mesure de faire des choix positifs. Soutenir des choix sains peut également inclure offrir aux jeunes des programmes de prévention et de traitements efficaces contre l'alcoolisme et la violence. Beaucoup de ces programmes sont des programmes d’enseignement par les pairs où les jeunes sont formés pour aider les autres adolescents à entretenir des relations amoureuses saines, à faire face aux problèmes de conduite en état d’ébriété, à traiter de questions relatives à la pression exercée par des pairs, aux maladies sexuellement transmissibles, à la grossesse, à la résolution de conflits et autres.

Retour en haut

Messages médiatiques positifs et culture

Les médias peuvent aussi bien glorifier la culture des jeunes que de la diaboliser. Par exemple, les messages des médias peuvent encourager les jeunes à adopter une certaine allure et à se comporter d'une certaine façon – silhouette mince, image virile, « cool look », comportement agressif, personnalité indifférente, etc. Les jeunes doivent résoudre les conflits entre les valeurs qui leur sont enseignées à la maison et celles que les médias pourraient idéaliser à travers la musique, les vidéos et les magazines.

Réfléchissez aux éléments présentés ci-dessus et sur les facteurs de protection que vous pourriez offrir aux jeunes en tant que parent, membre de la famille, enseignant, adolescent, collectivité, école, ou représentant des médias. Nous avons tous un rôle à jouer dans le soutien des jeunes et la prévention de la délinquance juvénile.

Comment vous inscrivez-vous???

Retour en haut